Une vague d’arrestations dans les milieux salafistes Au Maroc

commentaires · 104 Vues

La Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), en coordination avec les Renseignements généraux (RG), la police judiciaire et la gendarmerie royale de la province de Sidi Slimane, a récemment procédé à une vague d’arrestations dans les milieux salafistes.

Cette vaste opération antiterroriste a eu lieu dans les communes de Kssiba, Dar Belamri, Sidi Slimane, Sidi Kacem et Kénitra dans la nuit du dimanche 22 décembre au lundi 23 décembre, rapporte Al Akhbar. L’opération vise à mettre hors d’état de nuire les salafistes dont le nombre a considérablement augmenté dans la région, passant de 75 en 2008 à 485 en 2019.

Ceux-ci appartiennent à un courant salafiste jihadiste qui prône l’action armée. C’est d’ailleurs ce qui justifie l’affiliation de bon nombre de Marocains originaires de cette région à des organisations terroristes en Irak et en Syrie, indique la même source.

Le mode de recrutement de ces salafistes consiste à cibler les jeunes chômeurs des quartiers pauvres à qui ils offrent des aides financières pour mener des activités génératrices de revenus.