Education nationale : El Othmani répond à ses détracteurs

Répondant aux questions des parlementaires à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement a défendu le bilan du cabinet Benkirane concernant le secteur de l’Education, tout comme le recrutement d’enseignants par contrats.

Posted July 7,2018 in Éducation.

Oualid ettouil
2 Les adeptes 587 Vues

La vision du gouvernement est «claire» dans le domaine de l’Education nationale, a déclaré lundi à Rabat, le chef de l’Exécutif, Saâdeddine El Othmani. Intervenant lors de la séance orales à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement a affirmé que son cabinet exécute la vision stratégique du Conseil supérieur de l’Education, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) de 2030.

Répondant aux questions des députés parlementaires, il a estimé que les programmes et les visions qui seront exécutés sont «présents et bien connus». «Nous n’allons pas se réveiller le matin en décidant ce que nous allons entreprendre dans ce domaine», a-t-il déclaré avant d'ajouter que le gouvernement «fournit des réponses claires et opérationnelles conformément à une vision et à des programmes». L’occasion pour lui de rappeler le programme de la généralisation de l’enseignement préscolaire lancé par le gouvernement la semaine dernière. «Nous répondrons à la promesse et nous continuons sur cette voie parce que nous voulons élever l’éducation à un très bon niveau car c’est la clé du développement», a-t-il déclaré.

El Othmani défend le recrutement par contrats

Il a toutefois reconnu l’existence d’une pénurie et de dysfonctionnements dans ce secteur, considérant que «cela ne doit pas amener à sous-estimer la valeur des écoles publiques». Mais il a promis de prendre «toutes les mesures nécessaires pour la préparation précoce de la prochaine rentrée scolaire et universitaire, «à différents niveaux requis par la bonne gestion de ce processus, tant en ce qui concerne la remise en état des structures d'accueil et le renforcement des ressources humaines, ou ce qui compte pour développer des aspects pédagogiques ou liés à l'amélioration du soutien social».

 

Le chef de l'Exécutif a également saisi l’occasion pour défendre, bec et ongles, le bilan du gouvernement d’Abdelilah Benkirane, affirmant que son cabinet est «fier de la performance de l’ancien gouvernement». El Othmani a estimé que «la chose la plus importante que l’ancien gouvernement ait fait, est la ratification de la loi sur le [CSEFRS] et la vision stratégique 2015-2030 sur laquelle se base l’actuel gouvernement».

Face aux critiques adressées par certains députés au cabinet d’Abdelilah Benkirane, concernant le secteur de l’Education nationale, Saâdeddine El Othmani défend aussi le recrutement par contrats, le considérant comme une «meilleure décision». «Le recrutement par contrat n’est pas synonyme de précarité parce qu’il garantit les mêmes conditions d’accès et de promotion et il n’y pas de différence entre le fonctionnaire et l’employé par contrat», explique-t-il annonçant que le Maroc adoptera cette forme de recrutement dans le cadre de la mise en œuvre de la décentralisation.

Oualid ettouil Des articles

En lire plus..

Sport
July 7, 2018 | 115 Vues

Sport
August 8, 2018 | 122 Vues

Nouvelles et Politique
August 8, 2018 | 492 Vues

Nouvelles et Politique
August 8, 2018 | 544 Vues

Sport
August 8, 2018 | 114 Vues